• L'arbitrage vidéo dans le football. C'est le football Canada Dry.

    Lors de cette Coupe du Monde 2018 il y a une nouveauté de grande importance,

    l'assistance vidéo pour les arbitres.

    Comme cela, au premier abord, on pourrait penser que la technologie va régler tous les problèmes, les erreurs d'arbitrage, et ainsi de permettre un football plus juste.

    Mais le but du football est-il d'être juste?

    Je suis convaincu que si ce sport est si populaire, s'il passionne à ce point les foules, c'est qu'il doit posséder des particularités que ne possède pas les autres sports collectifs. 

    Une erreur dans un match de basket, de hanball n'a pas les mêmes répercutions que dans un match de football. Vu le nombre de points ou de buts marqués dans ces sports une faute d'arbitrage n'a que peu de conséquences en comparaison du football, sport ou le fait de marquer un seul but est déjà un exploit.

    L'injustice ici est décuplé, elle peut faire débat pendant plusieurs jours, des mois ou des années.

    Qui a oublié la main de Thierry Henry qui a éliminé l'Irlande de la Coupe du Monde 2010. 

    Et la main de Vata qui prive l'Olympique de Marseille d'une finale de Ligue des Champions en 1989.

    Il y a bien sur l'agression de Shumarer sur Battiston lors du Mondial 82, et "La main de Dieu" de Maradona contre l'Angleterre en 1986.

    L'arbitrage vidéo dans le football. C'est le football Canada Dry.

    Il est évident que si l'arbitrage vidéo avait existé alors, les choses auraient été bien différentes. 

    Mais aujourd'hui ces évènements font partis de l'histoire du football, de sa légende.

    Mais dans cette époque de transparence à tout va, le football veut lui aussi laver toujours plus blanc, s'interdire le moindre écart.

    Et si le football, par l'injustice et la tricherie qui peuvent y régner, ne faisait que refléter une société bien cruelle elle aussi.

    Mais dans cette époque de transparence à tout va, le football veut lui aussi laver toujours plus blanc, s'interdire le moindre écart.

    "Le football est beau, car ce jeu est beau. Pas parce que l’arbitre prend, ou pas, la bonne décision", a dit un jour Michel Platini, qui a ajouté la phrase suivante : "Le football doit rester humain, joué par des joueurs et arbitré par des hommes."

    Et puis que le plaisir du supporter est amoindri lorsqu'il faut patienter quelques dizaines de secondes pour savoir si le but est valable ou pas.

    La foule en liesse, et puis il faut attendre le visionnage vidéo. Et puis finalement le but est valable, ou pas, mais ce n'a plus la même saveur.

    Il nous invente un football Canada Dry.

    S.V.P, rendez-moi mes erreurs d’arbitrage, mes joies instantanées, mon football avec ses tricheurs pas toujours afin que l'on puisse râler.


    votre commentaire
  • Anne-Sophie Lapix

    Mais quel mouche a piqué Lapix?

    Dans son JT de 20 heures, et juste avant de lancer un sujet sur"Y a t-il trop d'argent dans le football ?", Anne-Sophie Lapix s'est crue obligée de dire cette phrase d'une immense profondeur, et surtout d'une grande originlité: "la Coupe du monde débute demain, et on va pouvoir regarder des milliardaires courir après un ballon".

    Dans le genre phrase style "discussion du café du commerce", Anne-Sophie vient de placer la barre très haut.

    Le plus affligeant c'est que cette phrase vient d'une femme qui admire les joueurs de tennis, qui comme chacun le sait, gagnent une misère.

    Anne-Sophie Lapix

    Mais il est très facile de critiquer un sport qui n'est pas diffusé sur votre chaîne. Alors qu'à aucun moment elle ne pourrait tenir ce discours sur les joueurs de tennis, puisque Roland Garros est diffusé sur France 2.

    De même, on l'imagine mal déclarer au lancement du Tour de France, vous allez assister pendant 3 semaines à une course de dopés. Là encore cette course est diffusée sur France2.

    Le courage journalistique a ses limites.

    Comme quoi il faut toujours tourner 7 fois sa langue dans sa bouche avant de parler.

    Une journaliste du talent d'Anne-Sophie Lapix devrait savoir cela, surtout à l'heure des réseaux sociaux.


    votre commentaire
  • L'actu de Fleetwood Mac.

    Fleetwood Mac, dont le nom vient de deux de ses fondateurs toujours présents dans le groupe aujourd'hui, Mick Fleetwood et John McVie, était à l'origine un groupe de blues, créé en 1967. 

    On a appris il y a quelqes jours le décès de Danny Kirwan. Il avait inclus le groupe en 1969. On le retrouvera sur 4 albums, jusqu'en 1972.

    Kirwan, qui luttait contre une addiction à l'alcool, a été exclu du groupe en 1972. Il a vécu quelque temps dans la rue au début des années 1990 à Londres .

    Fleetwood Mac fait toujours l'actualité musicale en 2018.

    On a appris récemment que Lindsey Buckingham allait quitter le groupe.

    Lorsqu'il est arrivé avec Stevie Nicks en 1975, le groupe a pris un virage musical beaucoup plus pop qui a déplu aux  puristes du début. Mais si ce changement a fait grincer les dents des fans de la première heure, il a ouvert le groupe à un public bien plus large qui leur a fait connaitre un succès mondial, notamment avec l'album "Rumours" sorti en 1977.

    Il sera remplacé par Mike Campbell, le guitariste du regretté Tom Petty, et Neil Finn (Crowded House).

    Tout le monde se souvient de ce tube des années 80.

    Quant à Mike Campbell, il a déjà collaboré avec Fleetwood Mac, et aussi sur les albums solo de Stevie Nicks. Ici en 1981 pour ce morceau qu'il a composé pour elle avec Tom petty,qui figure sur l'album "Bella Donna".

    On termine avec un morceau écrit par Christine Mac Vie.


    votre commentaire
  • Prendre la mer.

    Lorsque nous avons des soucis , la musiqe sert de moyen d'évasion,de fuite, d'oubli, de rêve aussi .

    La musique nous sert à prendre le large .

    Prendre le large, c'est ce que nous allons faire ce soir , mais au sens propre du terme, avec la mer en toile de fond.

    Un groupe s'impose d'entrée, les Beach Boys.

    On reste sur la plage avec Lana Del Rey et son magnifique "13 beaches".

    Morceau composé par Burt Bacharach . "Trains and boats and planes".

    Rod Stewart et le superbe "Sailing."

    Le talentueux chanteur de country Lyle Lovett, qui fut aussi le mari de Julia Roberts entre 1993 et 1995 - "If I Had A Boat".

    Rickie Lee Jones et sa voix magnifique dans "Sailor Song".

    The Pogues dans "Thousands Are Sailing".

    The Waterboys  et leur "Fisherman's blues "

    Loreena McKennitt   dans "Dante's Prayer".

    Cast your eyes on the ocean (Projette ton regard sur l'océan)

    Cast your soul to the sea (Projette ton âme vers la mer)

    When the dark night seems endless (Quand la nuit noire paraît interminable)

    Please remember me (S'il-te-plaît rappelle-toi de moi)

    On termine avec Christopher Cross  et "Sailling"


    votre commentaire
  • Zinédine Zidane quitte le REAL Madrid en pleine gloire, alors qu'il vient de remporter pour la troisième fois de suite la Ligue des Champions .

    Quel autre entraîneur au monde serait capable de prendre une telle décision?

    Souvenez-vous, il y a à peine deux ans et demie, on lui confiait la tête du grand club madrilène sous l’œil bien perplexe de tous les spécialistes du monde du football. Quelques mois plus tard son équipe remportait la Coupe aux "grandes oreilles". 

    En deux saisons et demie, l'ancien numéro 10 des bleus possède déjà un palmarès d’entraîneur que très peu détiennent. 

    Et sa manière de partir n'est pas sans rappeler la fin de sa carrière en Finale de la Coupe du Monde 2006. Il suffit d'observer la mine du Président Florentino Perez pour comprendre qu'il est totalement K.O, bien plus encore que Materazzi suite au Coup de Boule de Zidane. 

    Mais qui est vraiment Zinédine Zidane, quel genre d'homme est-ce?

    A 45 ans seulement il a déjà tout gagné, et de quelle manière!

    Si pendant la Coupe du Monde 1998, il ne fut pas exceptionnel,lors la finale, avec ses deux coups de boule(déjà), il rentre dans la cours des plus grands joueurs du moment.

    La légende commence.

    Cette finale aura été comme un déclencheur pour lui, désormais il est conscient de ses immenses possibilités,et les années qui vont suivre vont en faire l'un des plus grands joueurs de tous les temps.

    Son Euro 2000 restera comme une merveille. Il est génial de bout en bout.

    Chez Zidane, la gestuelle footballistique n'est plus du sport mais de l'art, un art qui émerveille les yeux tout en étant d'une grande efficacité collective.

    Et puis Zidane ne fait rien comme les autres , surtout lors des finales, que ce soit en Coupe du Monde ou en Ligue des Champions. Une pure merveille technique.

    Et sa dernière Coupe du Monde. Que dire, un film à elle seule.

    Tout d'abord un huitième de finale contre l'Espagne, le pays ou il joue toute l'année en championnat. Avant le match les journaux ibériques annonçaient que Zidane serait à la retraite à la fin de ce match, lui qui avait annoncé la fin de sa carrière à l'issue de ce Mondial.

    Un grand match, et les espagnols qui rentrent à la maison, avec en prime un but de Zidane dans les arrêts de jeu.

    Le match suivant, c'est le Brésil, le favori de la compétition.

    Ce match est considéré par beaucoup comme le meilleur match de la carrière de Zidane.

    Le moindre contrôle, les dribbles, les courses, les passes, tout est merveilleux, et cela lors d'1/4 de finale de Coupe du Monde. Les bleus gagnent 1 à 0, un but d'Henry sur passe de Zidane.

    Et lors de la Finale Zidane est l'unique acteur dont tout le monde se souvient, tout d'abord pour son pénalty, cette Panenka venue d'ailleurs.

    Et puis il y aura cette autre coup de folie, celui qui marquera la fin de carrière. Un scénario inimaginable.

    A travers ce résumé rapide de sa carrière, on comprend que Zidane aura su avant tout être présent dans les très grands moments, qu'il aura toujours su éclairer de son génie les grands moments de son sport. 

    Une preuve de plus pour démontrer à quel point ce joueur à toujours su se sublimer dans lors des grands événements.

    A travers l'histoire du football , hormis le grand Pelé qui a marqué 3 buts en finale de Coupe du Monde (1958 et 1970), seulement 3 autres joueurs ont réussi cet exploit.  Vavá (Brésil, 1958 et 1962), Hurst (Angleterre, 1966) et Zidane (1998 et 2006) .

    Il est parfois bien d'enfiler les buts tout au long de la saison, de conquérir avant tout pour sa gloire personnelle, d'avoir pour but principal le ballon d'or, mais d'arriver quelque peu au bout du rouleau en phase finale de grands rendez-vous.

    Lorsqu'on regarde le palmarès de Zidane, que ce soit en temps que joueur ou entraîneur, on se demande jusqu’où il est capable d'aller, et surtout, s'il n'est pas un homme venu d'ailleurs?


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique