• John Mellencamp, un rockeur engagé (2/2).

    John Mellencamp, un rockeur engagé (2/2).

    En 1991 sort " Whenever We Wanted". C'est le premier disque sorti sous le nom de John Mellencamp. Il s'agit aussi de son album le plus Rock. L'album préféré de ceux qui aiment le rock pur et dur.

    " Human Wheels" sort en 1993. La chanson titre de l'album est un hommage à son grand-père. Cet disque de très bonne facture est assez sombre dans l'ensemble .Le single  "What If I Came Knocking" est le dernier numéro 1 de Mellencamp aux USA.

     

    Au niveau musical, l'artiste a souhaité donner un coté plus R'n B sur deux ou trois titres comme ici sur "When Jesus Left Birmingham".

    Dance Naked (1994) est un bon album, mais de la part d'un rockeur comme John Mellencamp, on pouvait attendre mieux. Et oui, lorsqu'on met la barre trop haut..

    Ne pas rater toutefois cette reprise de Van Morrison.

    Lors de la tournée qui suit la sortie de "Dance Naked", John Mellencamp doit faire face à des soucis cardiaque , dus à sa consommation excessive de cigarettes. 

    C'est donc reposé et prenant mieux soin de lui, qu'il revient en 1996 avec un album ambitieux , et surtout très réussi "Mr Happy Go Lucky".

    Un petit coté "Sympathy for the devil" des Stones sur ce morceau.

    L'album eponyme "John Mellencamp" sorti en 1998, se voulait être au départ un album à l'ambiance oriental,  avec de grandes histoires, des contes de fées, genre "Sunshine Superman" de Donovan. Mais comme le dit Mellencamp en personne, "le résultat final n'est pas celui que nous voulions au départ".

    Au final, malgré quelques bons morceaux, ce disque n'est pas à classer parmi ses œuvres majeures.

    Je passerais sur "Rough Harvest", un album acoustique de ses morceaux préférés.

    En 2001 sort "Cuttin' Heads", ou il est question de divisions raciales, de l'état de la nation, mais aussi des  affaires de cœur.

    Duo entre le rock et le rap pour les déboires d'un couple interracial.

    Un album que j'aime beaucoup.

    En 2003 "Trouble No More" nous propose une collection de reprises des grand maîtres du blues et du folk (Robert Johnson, Son House...). Sur cet album, la chanson "To Washington" va créer la polémique. 

    A cette époque il est l'un des premiers artistes à se prononcer contre la guerre en Irak avec cette chanson ,lui  qui a également critiqué les élections présidentielles américaines de 2000 . Mellencamp déclare:"Lorsque la chanson est sorti, un jour que j'étais avec mes enfants dans ma voiture à l'aéroport , un type a dit à la radio a dit :« Je ne sais pas qui je déteste le plus, John Mellencamp ou Oussama ben Laden . " 

    Dans une "Lettre ouverte à l'Amérique" sur son site Internet, Mellencamp a déclaré:

     George W. Bush nous a menti, n'a pas réussi à conserver nos propres frontières en sécurité, est entré dans une guerre sous de faux prétextes,a mis des vies en danger, il a créé le chaos financier....

    Lorsque sort "Freedom's Road" en 2007, Mellencamp n'a rien perdu de  sa rage contre Bush, le morceau «Rodeo Clown» en atteste (( "Les yeux rouges sanglants du clown de rodéo»).

     Figure aussi sur ce disque, "Rural Route", l'histoire vraie du viol et l'assassinat d'une jeune fille qui vivait près de ses parents.

    "Life, Death, Love and Freedom", sort en 2008. Cet album Folk-Rock produit par T. Bone Burnett sera classé par le magazine Rolling Stones comme le 5ème meilleur disque de l'année. 

    "No Better Than This" sorti en 2010, est un petit bijou .

    C'est en 2009, alors qu'il est en tournée avec  Bob Dylan et Willie Nelson, qu'il profite de quelques jours off pour enregistrer treize nouvelles chansons, écrites en treize jours, dans des lieux historiques du sud des Etats-Unis .

    Voici ce qu'en dit "Les Inrocks": La conception et l’enregistrement de No Better than This évoquent une chasse aux fantômes, une expérience de spiritisme. Grands esprits de la musique américaine roots, êtes-vous là ? Oui, ils sont là, ils sont tous venus, comme pour la photo sépia d’une réunion de grands anciens – et ça faisait un bail qu’on ne les avait pas vus ainsi réunis.

    Ils ont fait voler la poussière, craquer le bois des guitares,ils revivent à travers le chant patiné de John Mellencamp. A l’ombre des légendes, John Mellencamp entrevoit l’éternité. Ou, au moins, sort un de ses tout meilleurs disques. La première fois qu’on entend No Better than This, on le croit à peine : c’est le nouvel album de John Mellencamp, mais ça sonne comme un truc enregistré il y a plus de cinquante ans par un soldat inconnu du songwriting américain."

     

    C'est en 2014 qu'est sorti son dernier album, "Plain Spoken", qui tout comme les deux albums précédents, est produit par T. Bone Burnett.

    Cet album aborde une grande variété de sujets. Ses soucis personnel, des problèmes de la société au 21ème siècle, Dieu aussi.

    Le 30 Juillet 2012 à San Jose,  Mellencamp a reçu le prix John Steinbeck, décerné aux personnes qui incarnent l'esprit de «l'empathie, l'engagement envers les valeurs démocratiques, et la croyance de Steinbeck dans la dignité de l'homme du commun." 

    Mellencamp a aussi été intronisé au Panthéon du Rock and Roll, le Temple Rock and Roll of Fame de classe de l'année 2008. C'est son ami Billy Joel qui a tenu son discours d'intronisation.  Joel a dit:  " Nous avons besoin de toi en colère et inquiet parce que peu importe ce qu'ils disent, nous savons que ce pays court vers l'enfer dans une charrette à bras. Ce pays a été détourné. Vous le savez et je le sais. Les gens sont inquiets.Les gens ont peur, et les gens sont en colère. Les gens ont besoin d'entendre une voix comme la tienne qui est là pour faire écho du mécontentement qui existe dans leur cœur. Ils ont besoin d'entendre des histoires à ce sujet.  Ils ont besoin d'entendre des histoires sur la frustration, l'aliénation et le désespoir. Ils ont besoin de savoir que quelque part là-bas quelqu'un sent la façon dont ils le vivent dans les petites villes et dans les grandes villes. Ils ont besoin de l'entendre. Et cela ne fait aucune importance s'ils l'entendent sur un juke-box, dans l'usine de gin local, ou dans une publicité de camion..... Ils ne se soucient pas comment ils l'entendent tant qu'ils entendent bien haut et fort. C'est à dire  la façon dont  tu l'as  toujours fait. Tu as raison, John, cela est encore notre pays."


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :