• "L'avenir" de Mia Hansen-Løve. Intelligent .

    "L'avenir" de Mia Hansen-Løve. Intelligent .

    L'histoire:

    Nathalie aime son métier de professeur de philosophie qui  permet à ses élèves de "penser par eux-mêmes". Marié à un autre enseignant aux idées conservatrices et mère de deux grands enfants , elle doit s'occuper de sa mère, un ancien mannequin qui n'a plus toute sa tête. Nathalie s'est embourgeoisée et n'adhère pas forcément aux idées libertaires de Fabien, qui fut son élève. Elle peine à continuer à publier des ouvrages, maltraités par le marketing. Quand son mari la quitte et que sa mère décède, elle décide de prendre un nouveau départ et part rejoindre pour quelques jours dans le Vercors où vit son jeune protégé...

    "L’Avenir" est avant tout un film intelligent mais jamais ennuyeux. C'est d'ailleurs Isabelle Huppert qui parle le mieux du film et de la réalisatrice en déclarant: "Elle fait le portrait d'une intellectuelle, mais de manière sensuelle, légère, très peu intellectuelle".

     Ce film, qui aurait pu être ennuyeux s'il avait été réalisé par un cinéaste pompeux, permet de nous élever grâce au talent de Mia Hansen-Løve. Sa manière d'amener les grands auteurs, de nous faire assister aux cours de cette prof avec ses élèves, l'humour  aussi. Et puis n'oublions pas un Paris magnifiquement filmé, de beaux décors naturels de Bretagne et du Vercors très bien mis en valeur.

    Et puis il y a aussi un parfum du cinéma français des années 70 qui nous fait inévitablement penser au cinéma de Claude Sautet .

    Merci à la réalisatrice Mia Hansen-Løve pour ce joli film. Merci de nous offrir des scènes comme ce moment de douceur suspendue ou Nathalie se reposant au soleil, sur la pelouse du parc des Buttes Chaumont, voit ses feuilles de cours partir au gré du vent . 

    Voici deux avis de spectateurs sur Allociné.

    "Un film qui se regarde comme on lit une oeuvre littéraire, philosophique bien sûr. Que les spectateurs qui seraient un peu rebutés par ce genre de thème sachent que l'image, la mise en scène, l'intérêt et l'affection même pour les personnages aident énormément à s'approprier le message. Rien de pédant. Certes l'action se déroule dans un milieu intellectuel - citations des grands philosophes à l'appui pour jalonner le récit - mais rien de rebutant pour le spectateur lambda pour peu qu'il veuille bien venir au cinéma pour autre chose que les grands succès populaires pas toujours si réussis que ça. Ici tout est finesse, délicatesse, dialogues et situations savamment construits. Les lycéens en terminale littéraire (quelques scènes de cours avec eux) aimeront. Un plus large public aussi. C'est à souhaiter."

    Avis numéro 2:

    "L'avenir pourrait être le titre de tous les films de Mia Hansen-Love tellement la réalisatrice aime à se pencher sur les ruptures de vie et les remises en question indispensables. Le plus souvent, elle s'est tournée vers la jeunesse. Bien que d'un âge mur, l'héroïne de L'avenir, interprétée de façon magistrale par Isabelle Huppert, doit aussi prendre une voie nouvelle à la suite d'événements qui la touchent de près. Et apprendre le lâcher prise, elle, la prof de philosophie si habituée à tout contrôler dans sa vie. Si quelques scènes frisent l'intellectualisme aride, la petite musique de la cinéaste et la lumière qui se dégage de cette chronique emportent l'adhésion. Parce que s'y ajoute une belle dose d'ironie et de dérision grâce notamment à un vieux chat qui met de la fantaisie dans une existence trop bien ordonnée. Les qualités habituelles du cinéma de Mia Hansen-Love se retrouvent également dans cet art de dilater le temps et de construire une narration tout en points de fuite, avec une élégance rare dans la production française."


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :