• "La sociale" de Gilles Perret. Imparfait mais nécessaire.

     "La sociale" de Gilles Perret. Imparfait mais nécessaire.

    Déjà auteur d'un documentaire sur le programme du Conseil national de la Résistance ("Les Jours heureux", 2013), Gilles Perret continue son travail de mémoire avec ce film sur l'histoire de la Sécurité Sociale

     

    Vous comprendrez que ce film est un plaidoyer pour la Sécu. Des archives, des historiens et les derniers acteurs de sa création. Le témoignage de Jolfred Fregonara , 96 ans, cégétiste et communiste, membre fondateur de la première caisse de sécurité sociale de Haute-Savoie est tout particulièrement attachant. 

    Au moment où François Fillon nous promet  un détricotage en règle de la Sécurité Sociale, le documentaire de Gilles Perret est une piqûre de rappel plus que nécessaire sur son rôle dans la société française.Ce film engagé et partisan, met en lumière la figure du ministre communiste du Travail et de la Sécurité Sociale Ambroise Croizat, qui a construit en sept mois avec le haut fonctionnaire Pierre Laroque ce bel édifice juste après la seconde guerre mondiale .

    A l'inverse, le documentaire nous montre quelques personnages qui n'ont peur de rien tel Denis Kessler, l'enfant terrible du patronat français et son discours ultralibérale.

    La Sociale possède des défauts, notamment sur la forme . Un exemple parmi d'autres, avec un tel sujet il n'était peut-être pas nécessaire d'insister autant sur le rôle politique,  avec par exemple l'intervention des leaders syndicaux d'aujourd'hui. 

     Mais sur le fond il est indispensable de voir ce film pour se rendre compte de l'importance et de la grandeur de la Sécurité Sociale, pour comprendre à quel point elle permet à chacun d'entre nous d'avoir accès aux soins devant les petites et grandes maladies .

    Trop de gens dans la France d'aujourd'hui ont parfois tendance à oublier ce droit fondamental . 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :