• L'art est présent dans le football.

    Ceux qui n'aiment pas le football disent souvent qu'il a remplacé la guerre.

    Si c'était le cas, on devrait s'en féliciter. En effet, entre 1939 et 1945, la seconde guerre mondiale a fait plus de 60 millions de morts. Si je ne m'abuse, le football qui doit avoir 150 ans d'existence, en a fait un peu moins.

    Bien évidemment cette petit dose d'ironie n'est pas du meilleur gout. Mais que répondre face à de telles absurdités?

    Le football n'est excercé que par des crétins milliardaires pour des crétins prolétaires.

    Voici en quelque sorte le discours souvent bien réducteur de ceux qui n'aiment pas ce sort, et qui a aucun moment ne cherchent à comprendre pourquoi il rencontre un tel succès depuis si longtemps, et quel rôle il joue réellement dans notre société.

    Albert Camus disait :« Vraiment le peu de morale que je sais, je l’ai appris sur les terrains de football et les scènes de théâtre qui resteront mes vraies universités. » « J’appris tout de suite qu’une balle ne vous arrivait jamais du côté où l’on croyait. Ça m’a servi dans l’existence et surtout dans la métropole où l’on n’est pas franc du collier. »

    L'écrivain était resté très attaché au milieu populaire d'ou il venait tout en se sentant en décalage constant avec le monde intellectuel et les salons parisiens sensés être son nouveau monde .

    Bien sur, ceux qui n'ont jamais fait l'effort de s’intéresser au football, tout en le critiquant à la moindre occasion, sont bien incapables de comprendre les propos du Prix Nobel de littérature.

    Si on regarde ce sport avec un certain recul, il parait évident qu'il faut posséder de grandes qualités pour jouer à un haut niveau.

    Le football est un véritable art. Un art fait de la créativité des joueurs bien sur,mais aussi de leur technique, du dosage de la passe, du contrôle, du tacle défensif.

    Voici ce que j'ai trouvé dans un article "ce sport est basé sur une chose commun à l’art : réussir à transposer une idée, une pensée en acte concret grâce à une certaine technique précise.La passe au bon moment, la passe dans l’intervalle, la passe en profondeur, la transversale, le centre au second poteau, le tacle glissé, le tir croisé, etc. Toutes ces réalisations ont trotté dans l’esprit, dans la pensée du joueur et se sont transformées en quelques secondes en acte concret et décisif grâce à une technique précise : l’intelligence de jeu, l’analyse de ce dernier, le dosage, l’effet, la puissance. Le tout avec le plus difficile des outils : le pied."

    Le football est un art, parceque l'artiste est celui qui doit toujours créer, avoir de l'inspiration. Et qui mieux qu'un footballeur qui est constemment à la recherche du geste parfait qui lui permettra de réussir une frappe ou une passe correspond à ce portrait.

    Et le football est aussi tactique. Le football ce n'est pas 22 types qui courent derrière un ballon, mais c'est avant-tout une science, une étude de l'adversaire, une mise en place de son équipe, une réflexion permanente, savoir s'adapter en cours de match lorsque les choses ne tournent pas comme nous le souhaitons.

    Comme dans tout art , il existe des maitres, des génies, des fous, des imposteurs, des tricheurs. Certains sont même tout cela à la fois.

    Maradona par exemple. En un seul match de Coupe du Monde, contre l'Angleterre en 1/4 de finale de la Coupe du Monde au Mexique en 1986, il va nous démontrer qu'il pouvait tout faire, le pire et le GENIAL.

    Tout d'abord, le pire, avec ce qu'il appelera "La main de Dieu".

    Et 4 minutes plus tard il va marquer l'un des plus beaux buts de tous les temps.

    Dans le même registre Zidane osera une Panenka sur son penalty en finale de la Coupe du Monde, avant de  se faire expulser pour la fin de sa carrière. Là encore, un double événement extraordinaire pour un autre grand artiste du ballon rond.

    Les footballeurs sont-ils des artistes?

    On en a déjà eu un appercu avec le but de Maradona. 

    En voici d'autres.


    votre commentaire
  • En un match de Coupe du Monde Mbappé a déjà fait plus que Ronado et Messi .

    Le premier tour du Mondial est toujours un écrémage parfois laborieux à regarder. 

    Quelques bons matchs bien sur, des équipes qui montrent de grandes qualités, et d'autres, comme les champions du monde allemands, qui déçoivent fortement.

    Un premier tour de moyenne facture à mon gout, moins bon que lors du mondial brésilien de 2014. Qu'allait-t-il se passer par la suite?

    Avec les 1/8ème de finale de la Coupe du Monde on espérait le véritable lancement de la compétition .

    Et le moins que l'on puisse dire, c'est que dès le premier match,avec ce France-Argentine ahurissant, nous n'avons pas été déçus.

    Après le match , on cherchait depuis quand nous n'avions pas vibré autant depuis un match des bleus. Le renversement de situation nous fait penser au France-Espagne de 2006.

    Bien sur nous n'avions pas une grande équipe d'Argentine en face. Mais sortir Messi et sa sélection après un tel scénario change les choses.

    De nombreux buts, parfois magnifiques, des renversements de situation, de la tension, de l'émotion.

    Oui c'est cela le sport et le football en particulier. On passe de la joie à la déception, puis on reprend espoir, on se dit que c'est fait, et puis un dernier but de l'adversaire nous fait douter,  et enfin la délivrance, le bonheur de la qualification .

    Ici pas de scénario écrit d'avance, les acteurs ont du talent mais ils doivent aussi savoir improviser. C'est ce qui fait la différence entre eux.

    On peut faire référence bien sur au but de Benjamin Pavard. Au niveau de l'alliance du talent et de l'improvisation, ce but en est la parfaite synhèse.

    Mais hier, bien sur, à ce petit jeu, s'il y en a un qui a été très grand, c'est Killian Mbappé.

    Avouons-le, il a réussi hier un match stratosphérique. Le meilleur match de sa carrière, et il le sort lors d'un match de Coupe du Monde à élimination directe. La marque des très très grands.

    Des accélérations fulgurantes à de nombreuses reprises, 2 buts et un penalty provoqué.

    Après Pelé, Mbappé est le joueur le plus jeune à avoir marqué plus d'un but lors d'un match de Coupe du Monde. Voici d'ailleurs la réaction du plus grand joueur de tous les temps après le match, avec une petite d'ose d'humour. «Félicitations Kylian Mbappé, deux buts dans une Coupe du monde si jeune te place en bonne compagnie. Bonne chance pour tes autres matchs. Sauf contre le Brésil».

    En comparaison, Ronaldo et Messi, n'ont jamais réussi cela en Coupe du Monde; c'est ce que je leur reproche depuis toujours . C'est pour cela qu'ils ne seront jamais au niveau des Pelé, Cruijff, Maradona, Zidane, ou encore Ronaldo (le brésilien).

    Voici, preuves à l'appui, l'argumentation qui démontre que Ronaldo, qui a toujours été très médiocre en Coupe du Monde, ne peut être associé aux grands cités ci-dessus.

    En 2006 la sélection , dont les leader sont Figo, Déco ou Maniche, fait un excellent parcours puisqu'elle n'est éliminée qu'en demi-finale par la France de Zidane. Mais il faut souligner que le jeune Ronaldo est peu efficace lors de ce tournoi puisqu'il ne marque qu'un seul but sur pénalty en phase de poule, et face à l'Iran. Rien de très glorieux.

    La suite l'est encore moins. En 2010 et en 2018 c'est l'élimination en 1/8ème de finale, et en 2014, le Portugal ne passe même pas le premier tour. 

    Voilà un petit récapitulatif qui démontre les limites de Ronaldo lors des grands évènements, et qui démontre que ce joueur ne peut pas être considéré comme le plus grand footballeur de tous les temps. Il en est même très loin.

    Mais revenons sur notre sélection. Lors de ce Mondial 2018, c'est les bleus contre l'Amérique du Sud.

    Après le Pérou en phase de poules, l'Argentine en 1/8ème, voici l'Uruguay en 1/4.

    On a vu hier soir un grand Cavani sortir le Portugal de Ronaldo. On sait déjà que le match contre les double-champions du Monde de 1930 et 1950 sera très difficile.

    L'Uruguay c'est une défense de fer emmenée par son capitaine Diego Godín, probablement l'un des meilleurs défenseurs centraux mondiaux avec l'espagnol Ramos.

    Devant, le duo Cavani-Suarez c'est du très lourd, même si le second n'a pas l'air dans la forme de sa vie, contrairement au joueur du P.S.G.

    Mais ce dernier s'étant blessé hier soir, il sera peut-être absent vendredi prochain. 

    On peut l'espérer, mais avant-tout le regretter, d'autant plus que l'homme est remarquable. Et pour avoir de grands matchs, il faut des équipes avec toutes leurs forces.

    P.S

    Je viens de me rendre compte que les 2 attaquants du P.S.G, Mbappé et Cavani, ont sorti Messi et Ronaldo, les deux plus grands footballeurs de cette dernière décennie, qui sont aussi les 2 stars de la Ligua.

    Quelques réactions de la presse étrangère:

    La Süddeutsche Zeitung (SZ), en Allemagne, titre, en français : « Liberté, Égalité, Mbappé. »

    Le quotidien espagnol La Vanguardia « L’ailier français n’est en vie que depuis à peine 19 ans, mais ces 19 années ont été suffisantes pour éblouir la Russie avec l’un des plus grands spectacles de football dont on puisse se souvenir », 

    The Daily Telegraph pense ainsi « avoir retrouvé l’équipe de France que l’on espérait depuis si longtemps : la France de la jeunesse, de l’énergie et de l’aventure ; la France qui a cinq ans de moyenne d’âge de moins que ses adversaires ; la France de Kylian Mbappé. »


    votre commentaire
  • Rickie Lee Jones en quelques chansons.

    Rickie Lee Jones est née à Chicago, le 8 novembre 1954, mais elle a grandi à Phoenix, en Arizona. Son père a étudié l'art dramatique à la Pasadena Playhouse. Il lui apprend à chanter et à jouer du violon. C'est lui qui encourage sa vocation artistique. 

    Révélée par le titre "Chuck E.'s in love" en 1979, Rickie Lee Jones décrochait l'année suivante le Grammy Award de la "meilleure nouvelle chanteuse".

    "Ma musique est très marquée par le jazz et la soul. Personne d'autre ne fait ça, je n'appartiens à aucune école particulière."

    Son premier album a été produit par Lenny Waronker et Russ Titelman. On retrouve aussi sur ce disque   des musiciens de choix comme Dr. John,  Michael McDonald et Randy Newman.

    "Mon travail avec eux a été minime. En revanche, ce que j'ai fait avec Steve Gadd a été très important. Il m'a beaucoup apporté. 'Chuck E.'s in love', c'est vraiment sa chanson ; la batterie est omniprésente et c'est quelqu'un de charmant, de très agréable."

    Le deuxième album de Rickie Lee Jones, "PIRATES", paraît en août 1981. Comme le premier, il a été produit par Lenny Waronker et Russ Titelman.  Ce travail est plus ambitieux que le précédent. On y retrouve le meilleur des musiciens de la Côte Ouest, parmi lesquels Chuck Rainey, Steve Lukather de Toto et Donald Fagen de Steely Dan.

    "J'avais vingt-quatre ans à cette époque et j'étais seule et solitaire. Pour cette nouvelle musique que j'avais créée, on me présentait comme la voix de l'Amérique. En une année, j'étais passée de quatre-vingts dollars par mois à des sommes extravagantes. Tout cela était très perturbant. 'Chuck E.'s in love' et toute cette période, ça a été quelque chose de phénoménal. Ce que je veux dire, c'est qu'aujourd'hui,  je pourrais me préparer à faire face à un tel succès, mais à l'époque, comment faire ? Surtout quand on n'a aucune expérience de la vie."

     En avril 1988, Rickie Lee Jones donne naissance à une petite fille prénommée Charlotte Rose. C'est pour elle qu'elle a écrit "The horses", le titre qui ouvre son nouvel album, "Flyng Cowboys".

    Cet album paru en septembre 89 a été produit par Walter Becker, le guitariste de Steely Dan. 

    "J'ai travaillé sur quelques trucs avec Steely Dan, mais à l'époque, tout le monde était un peu prétentieux. On ne se faisait pas d'amis. Il a fallu beaucoup de temps avant que je devienne amie avec Walter Becker, lorsqu'il est venu produire 'Flying Cowboys'."

    "Satellites", le premier single extrait de ce disque, est illustré par une vidéo qui a été dirigée par le photographe Ethan Russell, le seul qui ait réalisé des pochettes de disques à la fois pour les Beatles, les Rolling Stones et les Who.

    "La première chose qui m'a branchée, dans la musique pop, c'est les Beatles. Et le deuxième album que j'ai eu après les Beatles, ça a été Jimi Hendrix. Et si on me demandait quels sont pour moi les deux noms les plus importants dans le rock, je dirais toujours les Beatles et Jimi Hendrix."

    En mai 1990 aux Etats-Unis, Rickie Lee Jones donne une série de concerts à guichets fermés avec Lyle Lovett en première partie.

    En octobre 1993,sort "Traffic from paradise". On y retrouve Lyle Lovett, David Baerwald et Brian Setzer .

    P.S

    L'un de mes groupes favoris, les Jayhawks, va sortir un nouvel album le 13 juillet prochain. En voici un extrait.

    Petit clin d'oeil.


    votre commentaire
  • L'arbitrage vidéo dans le football. C'est le football Canada Dry.

    Lors de cette Coupe du Monde 2018 il y a une nouveauté de grande importance,

    l'assistance vidéo pour les arbitres.

    Comme cela, au premier abord, on pourrait penser que la technologie va régler tous les problèmes, les erreurs d'arbitrage, et ainsi de permettre un football plus juste.

    Mais le but du football est-il d'être juste?

    Je suis convaincu que si ce sport est si populaire, s'il passionne à ce point les foules, c'est qu'il doit posséder des particularités que ne possède pas les autres sports collectifs. 

    Une erreur dans un match de basket, de hanball n'a pas les mêmes répercutions que dans un match de football. Vu le nombre de points ou de buts marqués dans ces sports une faute d'arbitrage n'a que peu de conséquences en comparaison du football, sport ou le fait de marquer un seul but est déjà un exploit.

    L'injustice ici est décuplé, elle peut faire débat pendant plusieurs jours, des mois ou des années.

    Qui a oublié la main de Thierry Henry qui a éliminé l'Irlande de la Coupe du Monde 2010. 

    Et la main de Vata qui prive l'Olympique de Marseille d'une finale de Ligue des Champions en 1989.

    Il y a bien sur l'agression de Shumarer sur Battiston lors du Mondial 82, et "La main de Dieu" de Maradona contre l'Angleterre en 1986.

    L'arbitrage vidéo dans le football. C'est le football Canada Dry.

    Il est évident que si l'arbitrage vidéo avait existé alors, les choses auraient été bien différentes. 

    Mais aujourd'hui ces évènements font partis de l'histoire du football, de sa légende.

    Mais dans cette époque de transparence à tout va, le football veut lui aussi laver toujours plus blanc, s'interdire le moindre écart.

    Et si le football, par l'injustice et la tricherie qui peuvent y régner, ne faisait que refléter une société bien cruelle elle aussi.

    Mais dans cette époque de transparence à tout va, le football veut lui aussi laver toujours plus blanc, s'interdire le moindre écart.

    "Le football est beau, car ce jeu est beau. Pas parce que l’arbitre prend, ou pas, la bonne décision", a dit un jour Michel Platini, qui a ajouté la phrase suivante : "Le football doit rester humain, joué par des joueurs et arbitré par des hommes."

    Et puis que le plaisir du supporter est amoindri lorsqu'il faut patienter quelques dizaines de secondes pour savoir si le but est valable ou pas.

    La foule en liesse, et puis il faut attendre le visionnage vidéo. Et puis finalement le but est valable, ou pas, mais ce n'a plus la même saveur.

    Il nous invente un football Canada Dry.

    S.V.P, rendez-moi mes erreurs d’arbitrage, mes joies instantanées, mon football avec ses tricheurs pas toujours afin que l'on puisse râler.


    votre commentaire
  • Anne-Sophie Lapix

    Mais quel mouche a piqué Lapix?

    Dans son JT de 20 heures, et juste avant de lancer un sujet sur"Y a t-il trop d'argent dans le football ?", Anne-Sophie Lapix s'est crue obligée de dire cette phrase d'une immense profondeur, et surtout d'une grande originlité: "la Coupe du monde débute demain, et on va pouvoir regarder des milliardaires courir après un ballon".

    Dans le genre phrase style "discussion du café du commerce", Anne-Sophie vient de placer la barre très haut.

    Le plus affligeant c'est que cette phrase vient d'une femme qui admire les joueurs de tennis, qui comme chacun le sait, gagnent une misère.

    Anne-Sophie Lapix

    Mais il est très facile de critiquer un sport qui n'est pas diffusé sur votre chaîne. Alors qu'à aucun moment elle ne pourrait tenir ce discours sur les joueurs de tennis, puisque Roland Garros est diffusé sur France 2.

    De même, on l'imagine mal déclarer au lancement du Tour de France, vous allez assister pendant 3 semaines à une course de dopés. Là encore cette course est diffusée sur France2.

    Le courage journalistique a ses limites.

    Comme quoi il faut toujours tourner 7 fois sa langue dans sa bouche avant de parler.

    Une journaliste du talent d'Anne-Sophie Lapix devrait savoir cela, surtout à l'heure des réseaux sociaux.


    votre commentaire