• Chuck Prophet, un rocker à mettre en lumière.

     

    Chuck Prophet est né à Whittier ( Californie du sud) le 28 juin 1963.

    A la séparation de GREEN ON RED,Chuck Prophet entame une carrière solo et sort, en 1990, son premier album « Brother Aldo ». On découvre instantanément, un artiste de premier ordre, et de plus excellent guitariste.

    Accompagné régulièrement de son groupe « THE MISSION EXPRESS », depuis 27 ans il trace sa route. Pas moins de 15 albums au compteur, dont le dernier , encensé par la critique. 

    http://www.musiciens.biz/Chuck-Prophet-Bobby-Fuller-Died-For-Your-Sins_a3686.html

    Extrait de cet album:

    Extrait de son premier album solo en 1990.

    Credit (1997)

    "Summertime Thing". Grandiose!!!

    Toujours aussi bon, "You Did".

    Rendant hommage à Tom Petty de façon magistrale avec "The Waiting" et "American Girl".


    votre commentaire
  • Invitée ce matin sur Europe1, l'ancienne Ministre de François Hollande a tenu un discours d'une grande tenue sur plusieurs sujets, et notamment sur l'attitude d'Edwy Plenel depuis de longues années.

    Elle a rappelé par exemple que Caroline Fourest était régulièrement épinglée sur le sité Médiapart pour ses prises de position, notamment sur la laïcité et l'islamisme, et qu’après les accusations dont Tariq Ramadan est désormais la cible ,Edwy Plenel devrait présenter ses excuses à Caroline Fourest pour ne pas avoir pris en compte ce qu'elle avait dit et écrit depuis de longues années.

    Merci à Mme Rossignol de nous réconcilier avec une certaine idée de la gauche. 


    votre commentaire
  • Plenel peut aussi être malhonnête.

    Le média qui dénonce en permanence les politiciens véreux, qui reproche aux autres journalistes leur silence en disant"vous aussi vous saviez", ne supporte pas qu'on le critique.

    A ce titre, l'affaire Ramadan aura été un excellent révélateur sur les limites du site créé par Edwy Plenel.

    Tout d'abord, on voit ici le patron de Médiapart louer les qualités de Tarik Ramadan, "Un intellectuel RESPECTABLE" comme il nout le dit ici.

    Et de poursuivre, ceux qui ne le pensent pas sont bien sur des racistes.

    De suite Plenel nous sort le couplet sur "Un arabe il est un peu fourbe, un arabe il y a un peu de double langage....." disent les médias qui doutent du discours de Ramadan.

    Et maintenant, lorsque le patron de Médiapart, celui qui dénonçait les journalistes qui savaient mais qui ne disaient rien à propos de Cahuzac, se retrouve à la Une de Charlie Hebdo pour être à son tour vu comme celui qui ne voulait pas voir, il crie au retour du nazisme par l'intermédiaire de l'affiche rouge.

    Ceci n'est qu'une caricature Mr Plenel, une dénonciation de votre tartuferie. Car oui, vous avez de grands causes à défendre, mais au nom d'une certaine idéologie vous vous interdirez toujours certains combats au moins aussi importants.

    Oui, un Tartufe comme nous tous Mr Plenel.

    Et pour le masquer vous vous réfugierez toujours derrière un anti-racisme primaire, de multiples points Godwin, comme le fait que dans la France de 2017," les musulmans d'aujourd'hui sont les juifs d'hier" .

    Formule qui est totalement stupide si l'on y réfléchit un peu.

    Quelle est la situation des musulmans dans la France d'aujourd'hui?

    Sont-ils déportés dans des camps. 

    J'ai surtout envie de répondre à Edwy Plenel que si les juifs étaient hier les victimes des nazis, aujourd'hui les actes antisémistes sont hélas bien souvent l'oeuvre de jeunes radicalisés.

    Il serait plus judicieux de dire que le nazisme d'aujourd'hui est l'islamisme radical. 

    Une analyse très simple à comprendre si l'on connait le parcours des frères musulmans créé par le grand-père de Tarik Ramadan en 1928.

    On découvre aussi dans ce livre de Matthias Küntzel, essayiste et politologue allemand, "Jihad et haine des Juifs", le lien entre le nazisme et de l’islamisme.

    En voyant tout cela, on s’aperçoit qu'il n'est guère judicieux de se réfugier dans l'histoire de la seconde guerre mondiale pour défendre des "intellectuels" musulmans douteux comme le fait Mr Plenel.

    Mais pour Plenel, les ennemis sont ailleurs avec "Charlie Hebdo qui a déclaré la guerre aux musulmans". En quoi un hebdomadaire qui caricature un prédateur sexuel s'en prend à tous les musulmans?

    Et en quoi les musulmans seraient également blessés par la Une qui dit que Plenel ne veut pas voir la vérité.

    C'est juste l'interprétation de Plenel pour se libérer de son soutien permanent à Tarik Ramadan depuis de longues années. 

    Une énorme escroquerie intellectuelle qui ne peut que mettre le feu aux poudres.

     

    En cela le patron de Médiapart se révèle être un journaliste d'une grande dangerosité pour notre pays.

    Quand à Jade Lindgaard, co-présidente de la Société des journalistes de Mediapart elle a osé déclarer sur France 5 que: "L'islamisme, en tant que tel, n'est pas en soi une chose grave".

     

    Voilà ce qu'est le site créé par Edwy Plenel.

     

    Tom Petty "Saving Grace" (album " Highway Companion)- 2006.

     

     


    votre commentaire
  • "Wildflowers", mon album préféré de Tom Petty.

    Chrnonique faite à partir de commentaires lus ici ou là:

    "En 1994, Tom PETTY va mal. Il est en train de divorcer. On s'en doute, il file un mauvais coton. Et quand on est un musicien digne de ce nom et qu'on file un mauvais coton, que fait-on ? On s'enferme en studio et on met ses sentiments en musique. 

    Rick RUBIN, qui a produit l'album, favorise un son plus intimiste qui convient mieux à l'ambiance introspective et pas franchement joyeuse que connaît PETTY à ce moment-là.Et bien que tous les membres de son groupe viennent y participer, cet album ne peut-être pour lui que solo.

     Les guitares acoustiques, particulièrement à l'honneur ici, se font tour à tour mélancoliques et sombres sur « Don't Fade on Me » ou plus optimistes sur « To Find A Friend », tout comme la dernière chanson de l'album, l'orchestrale « Wake Up Time ».Il suffit d'écouter « Time To Move On » pour se convaincre du travail d'orfèvre effectué, chaque piste comprenant quelques trouvailles sonores et une imbrication d'instruments inspirées."

    "Alors, voilà : courez d'abord acheter cette petite merveille. Ensuite mettez vous à l'aise dans votre fauteuil le plus confortable ou calez vous bien au fond de votre siège auto et laissez vous emporter par la verve tour à tour envoûtante, émouvante ou pêchue à souhait de ce brave Tom Petty. Un album formidable où toute la vie d'un homme peut défiler. De l'acoustique à l'électrique voici un mélange fleuri d'une qualité rare ; les fleurs de la vie vous attendent !"

    Après cette magnifique version acoustique  de "Time to Move On" (La V.O, dans un registre différent, est tout aussi remarquable) . Vous ne me croyez pas?

    Il y a bien sur du rock, et du bon dans ce chef-d'oeuvre. "You Wreck Me ", l'un des grands morceaux rock de son répertoire.

    "Tout est bon. toutes les mélodies font mouche, les arrangements sont lumineux. Un chef d'oeuvre je vous dis. Un classique de l'Americana, un classique du Rock tout court.

    Je m'y replonge de temps en temps pour vérifier que j'ai pas révé et c'est toujours aussi bon.

    Je ne lui connais guère d'équivalent .Faites moi penser à l'emmener sur mon ile déserte!"

    It's good to be king 

    ""L'album démarre tranquilou, tout acoustique, et va nous enchanter tout du long, classic rock racé et impeccable, songwriting au top, entre Dylan (of course) et les Beatles, carrément. Du grand art pour un travail d'orfèvre. Cet album demeure l'un des meilleurs de son auteur. Seul regret, surtout pour cet adepte du vinyle qui se fait piéger ici par le format CD: le disque dure plus d'une heure, avec quinze morceaux au compteur. Si rien n'est à jeter dans l'album, les morceaux ne se valent pas tous, du bon à l'excellent en passant par le très bon. Un format de quarante minutes, avec dix chansons, et l'album aurait été une pure merveille. On pinaille, certes: très beau disque à l'arrivée tout de même."

    Honey Bee"

    "Tom Petty nous assène l'album le plus dépouillé et peut-être le plus abouti de sa carrière, portant son style post-byrdien à sa quintessence ("A Higher Place", "You Wreck Me") avec un étonnant dénuement de moyens et de gimmicks. "Wildflowers" s'en tient à l'essentiel. Une sorte de bible rock aux mélodies et aux orchestrations (les cordes dirigées par Michael Kamen) ciselées jusqu'à l'épure. Si l'album démarre plutôt gentil sur une balade folk ("Wildflowers") et un "You Don't Know How It Feels" qu'on dirait échappé des séances avec les Wilbury, les choses sérieuses commencent, entre slide et claviers, avec "Time To Move On", titre qui n'est pas sans évoquer le Springsteen de "I'm On Fire". Avec "It's Good To Be King", Tom confine au sublime, sans se prendre les pieds dans les cordes, et nous offre un modèle de balade pop (rehaussée par le piano de Benmont Tench) comme on n'ose plus guère en rêver de nos jours. Calme et nostalgique, "Wildflowers", remarquablement produit par Rick Rubin, n'aligne que des classiques (Honey Bee", "Hard On Me", le superbe "Wake Up Time" final) à l'heure où tant de rockers s'essoufflent laborieusement dans un fracas de décibels. S'il n'en reste qu'un..."

    Don't Fade on Me

    "Chef-d'oeuvre d'une  texture musicale extrêmement dépouillée. Ca démarre avec une ballade folk, ça se diversifie. Des mélodies magiques et des guitares brillantes... Ca sonne simple et beau comme le "Harvest" de Neil Young !"

    To Find A Friend

    "Petty et son groupe ont été les premiers à marier le lyrisme des Byrds à un style plus brut et plus dur de rock & roll, préfigurant REM et d'autres groupes de la musique contemporaine."

    A Higher Place

    "L'album résiste vraiment à l'épreuve du temps. Je ne l'avais pas écouté depuis environ deux ans . Mais quand il est décédé c'était l'album de Petty que j'ai immédiatement mis . Je me suis rendu compte que je l'aime toujours autant que la première fois . Il n'y a pas aucune mauvaise piste ." 

    House in the Woods

    "Crawling Back to You"

    "Chaque morceau est une vraie pépite. Le vrai son "southern Rock" caractéristique de l'artiste est présent: Time to Move On, Wildflowers, To Find a Friend... Ce chef-d'oeuvre est tour à tour dépouillé ( Only a broken Heart, Don't Fade on Me, Wildflowers...), et plus recherché (Good to be King, You don't know how it feels, Higher place...) A noter les véritables trésors de l'Enfant du Rock : Crawling Back to you, Cabin Down Below, la dévergondée Honey Bee, House In the Woods, l'intense Good to be King et enfin la sublime Wake Up Time qui clos irrémédiablement l'album."

    “Wake Up Time”


    votre commentaire
  • "First Aid Kit", bientôt de retour avec un nouvel album.

    Souvenez-vous,c'était il y a 2 ans. Je découvrais deux jeunes soeurs suédoises , Johanna et Klara Söderberg .

     Très influencées par la musique country et la folk, le groupe va sortir un tout nouvel album le 19 janvier prochain.

    Pour ce quatrième album,on retrouve des musiciens tel que le guitariste de R.E.M, Peter Buck, ou le batteur de Wilco, Glenn Kotche.

    Pour patienter jusqu'au début de l'année nous pouvons déjà écouter 2 extraits de cet album.

    Un premier morceau folk-rock, et un second que ne renierait pas une Hemmylou Harris.

    Et pour ceux que ça intéresse, elles seront à la Cigale le 5 mars prochain .

    http://lesinrocks.fnacspectacles.com/place-spectacle/manifestation/Pop-rock-Folk-FIRST-AID-KIT-CIAID.htm

    Pour patienter voici quelques unes des reprises qu'elles interprêtent de temps à autre.

    Tout d'abord , cette reprise des Kinks, "Waterloo Sunset"

    Cette magnifique chanson de Buffy-Sainte Marie, Universal Soldier

    Même des Stones, avec Play With Fire

    Elles réussisent même à chanter en français en reprenant une chanson quebecquoise , Complainte pour Sainte-Catherine .

    Et bien sur, en bonnes petites suédoises.


    votre commentaire