• Comment réussir à produire un ensemble de qualité en ayant pour base des éléments  très médiocres?

    On se dit que c'est impossible, et bien c'est ce qu'a réussi le chanteur Ryan Adams avec l'album "1989".

    A l'origine on a Taylor Swift, une artiste totalement inconnue pour moi. Et puis je découvre que Ryan Adams, auteur-compositeur dont je suis la carrière depuis que je l'ai découvert avec son second album solo en 2001, "Gold", a repris en entier l'album de la belle inconnue en question.

    Alors je découvre l'originale, et je comprends pourquoi je ne connais pas, malgré son énorme succès.

    Voici ce que cela donne après le travail du chanteur américain.

    Un autre extrait de cet album fort réussi.

    Pour en savoir un peu plus.

    http://www.elle.fr/Loisirs/Musique/News/Ryan-Adams-reprend-l-integralite-de-1989-de-Taylor-Swift-2988465

    Petite précision pour les amateurs .

    Ryan Adams est le compagnon de Natalie Prass, que je vous avais présenté il y a quelques mois.


    votre commentaire
  •  

    Stephan Eicher à l'Olympia.

    Stephan Eicher etait de passage à l'Olympia ce mardi. Le chanteur suisse nous a proposé pendant près de deux heures un spectacle original et enthousiasmant .

    " Stephan Eicher Und Die Automaten" est le titre de ce spectacle. On y découvre un véritable homme orchestre qui nous entraine dans un monde d’automates.

    Bien sur Eicher s'accompagne au piano (instrument nouveau pour lui) ou à la guitare, mais tous les autres instruments un peu magiques sont commandés par les pieds de l'artiste sur des boîtiers au sol .

    Pour en savoir un peu plus...

    C'est donc avec cette nouveauté que nous avions rendez-vous le 3 novembre dernier à partir de 20 heures à l'Olympia . 

    Enfin 20 heures, il est arrivé sur scène vers 20 heures 30. La précision suisse n'est plus ce qu'elle était.

    La faute surement à son ami Antoine de Caunes, lui qui est à l'origine de sa rencontre avec l'écrivain Philippe Djan, qui allait devenir son parolier .

    En effet 2 minutes après l'arrivée de l'ancien présentateur du Grand Journal, le chanteur Helvète entrait en scène.

    Il débute doucement, seul à la guitare, les automates encore bien discrets.

    Et puis il se lance, met les machines en route, fait de l'humour, un élément très présent dans son show . On a droit à une version superbe de "Two People In a Room", ce morceau qui figurait sur l'album "I Tell This Night",  avec lequel j'ai découvert Stephan Eicher en 1985.

    Plus de 30 ans de carrière revisitée. Il nous dit que depuis peu il s'est mis au piano, comme ici dans ce morceau qui clos le spectacle.

    Bien sur, on ne pouvait y échapper. 

    Pour le rappel, on a droit à ce moment de grâce, et toujours avec une dose d'humour.

    Combien de temps, oui combien de temps encore à prendre du plaisir avec de tels artistes ?

     


    votre commentaire
  • Adèle, Lana Del Rey, Lou Doillon.

    Personne n'a échappé à l'énorme succès de l'album "21" d'Adèle il y a 4 ans.

    On se souvient tout particulièrement des morceaux "Rolling in the Deep" et "Someone like You".

     

    Le 20 novembre prochain sortira le 3ème album de la chanteuse britannique, et comme les précédents il aura pour titre l'age de la jeune femme, "25".

    En attendant, voici le morceau qui vient de sortir en single pour nous faire patienter.

    Le clip est l'oeuvre du réalisateur canadien Xavier Dolan (Mommy).

     

    Souvenez-vous des somptueux "Born to Die" et "Ultraviolence", les albums précédents de Lana Del Rey .

    Le  18 septembre sortait son dernier album, "Honeymoon". Une voix toujours aussi envoutante, ce son original qui nous laisse penser qu'on est hors du temps, mais aussi un sentiment de lassitude parfois, tout cela pour mieux nous surprendre  le morceau suivant.  Une évidence, Lana Del Rey est une artiste essentielle des années 2010.

    On termine avec une artiste française, mais qui chante en anglais, il s'agit de Lou Doillon. Il faut dire que sa mère est britannique, même si on a fini par l'oublier .

    Son deuxième album, Lay Low, est sorti en ce mois d'octobre. 

    Elle ressemble beaucoup à  Patti Smith dans le clip. Pas totalement involontaire je pense.

     


    votre commentaire
  • Maureen O'Hara rejoint Ford et Wayne.

    L'une des dernières grandes Stars d'Hollywood digne de ce nom nous a quitté ce samedi à l'age de 95 ans.

    Elle était aussi célèbre pour sa chevelure rousse, tout comme Rita Hayworth . Un journaliste dira même qu'elle était "plus éblouissante qu'un coucher de soleil".

    L'actrice préférée de John Ford, avec qui elle a tourné 5 films, est née  dans la banlieue de Dublin le 17 août 1920 .

    Sa mère était une comédienne et chanteuse irlandaise qui l'initie très jeune à la danse et à la musique. Précoce et talentueuse, Maureen intègre à 14 ans à peine le prestigieux Abbey Theater où elle apprend les bases du théâtre classique et de l'opéra .

    Mais c'est avec Alfred Hitchcock, et grâce à Charles Laughton qui a remarqué son talent et ses yeux lors d'essais, que la jeune actrice de 19 ans obtient son premier grand rôle dans  "La Taverne de la Jamaique" (1939) .

    La même année, et toujours avec Charles Laughton, elle sera Esmeralda dans "Quasimodo" de William Dieterle, l'une des meilleurs adaptations au cinéma de "Notre Dame de Paris" de Victor Hugo .

    Mais c'est à partir de l'année 1941 que sa carrière va prendre une autre dimension avec 

     John Ford dans le magnifique "Qu'elle était verte ma vallée".

    Maureen O'Hara rejoint Ford et Wayne.

     

    Par la suite, le célèbre réalisateur utilisera encore le talent de l'actrice à 3 reprises dans «Rio Grande» en 1950, puis «L'homme tranquille» en 1952, "Ce n'est qu'un au revoir" en 1955,  et enfin «L'aigle vole au soleil» en 1957.

     

    Dans les années 40, on la retrouve dans des films de pirates comme  "Le Cygne noir" (1942), d'Henry King" ou "Pavillon noir" deFrank Borzage, (1945).

    En 1947  c'est "Sinbad le marin" ou encore "Miracle sur la 34e Rue", ce très joli conte sur l'existence du Père Noël .

    Dans les années 50, ce sont surtout les films tournés sous les ordres de Ford qui retiennent l'attention. 

    En 1943, elle tourna même sous les ordres d'un des plus grands réalisateurs français alors expatrié aux USA, Jean Renoir. Souvent décrié, ce film de commande sur la Résistance , "Vivre Libre", n'est pas si mauvais .

     

     

     


    votre commentaire
  • Adieu Leny on t'aimait bien.

    Leny Escudero, qui est né le le 5 novembre 1932 à Espinal en Espagne,  était de ces artistes qui ne font aucune concession .

    Son père(d’origine gitane) et sa mère,  des républicains espagnols, quittent leur pays ravagé par la guerre civile en 1939 . Le petit Leny va grandir dans des conditions difficiles dans le quartier de Belleville à Paris. 

    Après son certificat d'études, il exerce divers métiers(terrassier,carreleur) et connaît également le chômage. 

    En 1957  il décide de se lancer dans la chanson et propose ses talents aux cabarets de la rive gauche parisienne  qui le refusent jusqu’à ce que Jacques Canetti, grand découvreur de talents lui ouvre les portes des Trois Baudets . 

    C'est en 1962 que l'auteur compositeur obtient enfin le succès avec  "Pour une amourette"  ou encore « Ballade à Sylvie ».

    A contre-courant des yéyés de l'époque, il fuit plus ou moins ce monde des paillettes en parcourant le monde.Entre deux voyages, il enregistre des chansons plus engagés qu'à ses débuts « Tant pis pour Verdun », « Je t’attends à Charonne », et des chansons plus positives « La Vérité ».

    En 1971, il sera récompensé par l'Académie-Charles-Cros. En 1973, il crée sa propre maison de production, les disques À Malypense, qui seront longtemps distribués par Barclay. Il sort "Vivre pour des idées', chanson sur la guerre d'Espagne.

    Dans la seconde partie des années 70, il écrit "Fils d'assassin", une charge contre la justice de classe. En 1978 sort l'album très engagé "La grande farce". Des morceaux comme "Lettre au Père Noël", "Le suspect", et, surtout, "La grande farce", chanson d'une rare violence dans laquelle Jésus s'en prend à Dieu, à qui il reproche de l'avoir abandonné..

    Il continuera ainsi de poursuivre son chemin  en remplissant les salles chaque fois qu'il décidera de remonter sur scène.

    Dans l’album Leny Escudero Chante la Liberté (1997), il interprète les grandes partitions du répertoire insurrectionnel, signées Louis Aragon (« L’Affiche rouge »), Joseph Kessel et Maurice Druon (« Le Chant des Partisans »), Boris Vian (« Le Déserteur ») ou Jean-Baptiste Clément (« Le Temps des cerises »).

     

    Au cinéma, on se souvient également de son rôle dans le film d'Yves Boisset, "La Femme flic" avec Miou Miou.  

    Leny Escudero vivait à Giverny, près de Vernon, en Normandie. Il est père de trois enfants. L’un de ses garçons l’a accompagné sur scène durant toute sa carrière. Lors des dernières années, ce sont ses petits-enfants qui se trouvaient à ses cotés.


    votre commentaire