• Steve Earle, le mouton noir de la country.

    Steve Earle, le mouton noir de la country.

    Steve Earle est né en Virginie le 17 janvier 1955, et grandit près de San Antonio, au Texas. Influencé par deux oncles guitaristes, il abandonne ses études et prend la route avec l'un d'eux, Nick Fain. Il se retrouve très vite dans la cité de la musique country traditionnelle, Nashville .

    Steve Earle fait la tournée des bars, revient au Texas et se trouve un groupe, The Dukes, puis repart pour Nashville en 1981 . Enrôlé par le label Epic, Steve Earle voit son premier album, " Guitar Town", sorti en 1986, se transformer en succès, notamment avec le morceau « Goodbye's All We've Got Left ».

    Son troisième album, "Copperhead Road" (disque d'or en 1988), plus rock, ne fait qu'accentuer le caractère particulier d'Earle dans la monde de la country. Avec des chansons très engagées, une absence totale de compromission et une addiction aux drogues dures, Earle est loin de l'image un peu lisse que l'on a parfois de cette musique .

    Apprécié des amateurs du monde du rock et de la country, il connaît de nombreux problèmes avec la loi qui le conduisent en prison puis à une cure de désintoxication.

    Après l'album "The Hard Way" en 1990; entre ses gros soucis avec la drogue et ceux avec sa maison de disque il doit patienter 5 ans avant de pouvoir enregistrer un nouvel album studio, l'acoustique "Train A Comin" (1995) . Il signe avec Warner Bros.

    En 1996 Earle trouve le bon dosage entre le rock, le blues et la country dans  "I Feel Alright".

    Un excellent disque.

    L'année suivante sort, "El Corazón", un très grand album. 

    Depuis Earle continue de nous offrir à un rythme très régulier des albums de qualité et de nombreux morceaux qui vous claquent à la figure comme la pluie par un soir de grand vent. Un bon moyen de vous garder éveiller dans ce monde malade.

    J'aimerais terminer avec ce morceau de 2002. 

    http://lecanalauditif.ca/steve-earle-dukes-terraplane/


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :