• "The Danish Girl" de Tom Hooper. Une merveille boudée par les critiques.

    "The Danish Girl" de Tom Hooper. Une merveille boudée par les critiques.

    L'histoire:

    1926 à Copenhague. Einar et Gerda Wegener forment un couple profondément amoureux. Ils sont tous les deux artistes peintres. Einar dessine des paysages et a du succès, alors que Gerda, portraitiste mondaine, a plus de mal à se faire un nom. Mais faute de modèle, elle demande à son mari de poser pour elle en robe de mariée. Soudain Einar caresse l’étoffe. On voit dans ses yeux qu'il est perturbé. 

    Et si ces vêtements correspondaient à ce qu'il est au plus profond de lui, une femme ?

    J'ai vu ce film hier soir en avant première. 

    Au final, deux heures scotché dans mon fauteuil devant un film qui m'a bouleversé de bout en bout. 

    Depuis j'ai lu les critiques, et surprise, la majorité d'entre elles, surtout de la part de la presse intello (Le Monde, Libé, Les inrocks, Télérama), ne sont pas emballées par ce film.

    Trop lisse , un film à "Oscar" (une critique pour eux), un mélo larmoyant, grand public et académique...., voici quels sont les reproches faits à ce film par ces gens.

    Tourné sous la direction du britannique Tom Hooper, à qui l'on doit  "Le Discours d'un Roi", "The danish Girl", c'est avant tout une merveilleuse histoire d'amour entre Einar et Gerda, c'est la dévotion et le sacrifice d'une femme pour celui qui est, et restera à jamais, le grand amour de sa vie.

    Cette réalisation jugée trop lisse par certains est en réalité pleine de poésie, de tendresse, et aussi très troublante. 

    Et à la place du larmoyant, j'y ai vu de la délicatesse et de l'émotion.

    Il faut aussi savoir regarder ce film comme on admire un tableau, c'est surement ce qu'a voulu le réalisateur afin de restituer le mieux possible ce qu'était ce couple d'artistes peintres.

    Voilà pourquoi ce film est élégant, subtil, intelligent et bouleversant à l'image de cette magnifique scène sans dialogue où Lili reproduit les gestes d’une prostituée.

    Et puis il y a l'interprétation .

    Que dire sinon qu'Alicia Vikander et  Eddie Redmayne contribuent pour beaucoup à la réussite du film, qu'ils sont exceptionnels. 

    "The Danish Girl" de Tom Hooper. Une merveille boudée par les critiques.

     Tout d'abord Eddie Redmayne est troublant dans sa métamorphose, à tel point que le comédien, déjà auréolé de l'oscar du meilleur acteur pour son rôle dans "Une merveilleuse histoire du temps" en 2015, pourrait à nouveau être récompensé cette année. Mais en ce qui me concerne, j'ai été tout aussi impressionné par le jeu de la magnifique Alicia Vikander  . Celle que j'avais déjà remarqué dans "Agents très spéciaux" et dans "Mémoire de jeunesse" est nominée elle aussi aux "Oscar", mais seulement dans la catégorie de "Meilleure actrice dans un second rôle".

    "The Danish Girl" de Tom Hooper. Une merveille boudée par les critiques.

    Très surprenant lorsqu'on regarde le film, car le rôle d'Alicia Vikander n'a rien d'un second rôle, vous pouvez me croire.


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :