• La France est devenue une grande nation de football.

    Nous sommes pour la seconde fois de notre histoire, après 1998, Champion du Monde de football. Pour ceux de ma génération qui ont tant souffert après l'élimination de  Séville 1982, c'est presque miraculeux.

    Nous avons grandi avec l'habitude de voir toujours les mêmes nations accéder au titre suprême. Le Brésil, l'Allemagne, l'Italie, l'Argentine, voilà quelles étaient les sélections qui étaient sacrées à tour de rôle pendant les Coupe du Monde des années 70 à 90. Alors accéder au dernier carré était déjà un exploit en soi pour les jeunes supporter français de ces années là.

    Avec 2 demi-finales en 1982 et 1986, (plus un titre européen en 1984), les bleus de Platini réussissaient la performance de faire beaucoup mieux que notre sélection depuis la création de la Coupe du Monde en 1930, avec une seule demi-finale en 1958.

    Mais après les excellents résultats de cette génération, ce fut de nouveau le trou noir.

    Bien sur la formation faisait de l'excellent travail mais il fallait encore attendre un peu avant que cela porte ses fruits.

    Un euro 1996 plutôt réussi avec une demi-finale à la clef, et on se sent prêt pour organiser le Mondial 1998.

    Et la c'est le sacre à domicile face au Brésil. En 2006, c'est une finale perdue face à l'Italie.

    Et aujourd'hui c'est une seconde étoile, quelque chose d'inimaginable il y a un peu plus de 20 ans.

    Alors, comment expliquer la progression constante du football français depuis les années 80?

    Pourquoi ce football français qui a végété à l'ombre des grandes sélections mondiales lors des grandes compétitions internationales en est-il arrivé là?

    Pour être honnête, il faut avouer que pendant très longtemps, c'est le sport en général qui était dans ce cas dans notre pays. Des infrastructures mal adaptées, une école qui le mettait peu à l'honneur, un monte intellectuel qui le méprisait.

    Dans ces années là les médailles olympiques étaient, elles aussi, beaucoup plus rare qu'aujourd'hui.

    Mais les années 70, et les exploits de l'A.S Saint-Etienne, puis l'éclosion de Michel Platini et l'arrivée de Michel Hidalgo à la tête des bleus ont, peu à peu,changé les choses.

    La formation mise en place dans les clubs français a aussi permis aux jeunes d'être plus facilement détectés.

    Cette progression lente du football français pendant les 40 dernières années a permis à notre pays de lutter à armes égales avec les grandes nations de ce sport, ce qui était un rêve inaccessible lorsque nous avons commencés à manier le ballon il y a déjà bien longtemps .


    votre commentaire
  • La FIFA en collabo de l'Islam radical ?

    Nous avons appris cette semaine que la FIFA avait demandé aux chaînes de télévision d'arrêter de filmer en gros plan des "filles sexy" dans les tribunes .

    Pourquoi cette décision?

    L'instance a justifié sa demande à cause de comportements sexistes allant jusqu'à des agressions de supportrices lors de cette Coupe du Monde.

    Suite à cette décision, de nombreuses femmes politiques françaises de tous bords ont réagi.

    Laurence Rossignol, ancienne Ministre de François Hollande : Gros malentendu sur la lutte contre le sexisme. Le sexisme n’est pas le fait des femmes, de leur tenue ou de leur impudeur mais des comportements qu’elles subissent au prétexte de leur tenue. Bientôt un code vestimentaire pour accéder aux tribunes?

    La FIFA en collabo de l'Islam radical ?

    Juliette Méadel, ancienne secrétaire d'Etat:J’en pense que c’est une régression inquiétante pour notre société. Alors quoi, il faudrait que les femmes se cachent ? S’enlaidissent ? Se masquent ? Quelle perspective conservatrice et pudibonde ... et demain la fin des écoles mixtes aussi ? Où va-t-on ?

    La FIFA en collabo de l'Islam radical ?

    Valérie Boyer, députée Les Républicains : "Et ensuite ? L'interdiction de la jupe ? Cessons de vouloir nous faire croire que les hommes seraient faibles et les femmes responsables."

    La FIFA en collabo de l'Islam radical ?

    Aurore Bergé, porte-parole des des députés LREM,  : "Mais elles peuvent quand même se rendre au stade ou c'est la prochaine étape ? Et les joueuses 'sexy' ont encore le droit d'être sur le terrain et d'être filmés ? Qu'on ne nous parle pas de progrès."

    La FIFA en collabo de l'Islam radical ?

    Et enfin, la journaliste Apoline De Malherbe "La prochaine étape c’est d’interdire aux filles « sexy » d’aller au stade ou même de sortir dans la rue? Ou d’imposer une longueur de jupe et les bras couverts? Et on nous dit que c’est progressiste, que c’est pour luter contre le sexisme?!??

    La FIFA en collabo de l'Islam radical ?

    Soyons clairs et essayons de nous poser les bonnes questions. 

    Il est tout de même surprenant que la FIFA, qui n'a jamais été réputé pour son progressisme, s’intéresse tout à coup au sort des femmes, d'autant plus que ses arguments sont quelque peu tirés par les cheveux.

    Est-ce qu'il n'y aurait pas autre chose qui se cache derrière tout cela.

    Honnêtement, nous n'avons pas besoin de réfléchir bien longtemps pour comprendre que la FIFA accède ainsi aux vœux (ordres) du prochain pays organisateur de la Coupe du Monde, le Qatar.

    Pour cette compétition, si ce pays ne peut accéder au rejet total de la femme dans les stades , ou tout du moins qu'elle soit voilée de la tête au pied, il est inadmissible qu'elle puisse s’exhiber de la sorte.

    Par conséquent, de voir les membres de la FIFA, qui ont toujours fermé les yeux dans le passé, y compris sur des réseaux de prostitution, découvrirent tout à coup la cause féministe, on n'y croit pas une seconde . Ils ne sont avant tout que des collabos qui se couchent devant les exigences d'une religion qui rejette la femme. 

    La FIFA en collabo de l'Islam radical ?

    Mais nous savons depuis longtemps que les 2 grands organismes mondials sportifs, le CIO et la FIFA, ont toujours été fascinés par les pires régimes de notre histoire.

    Voir cet article sur le CIO par exemple.

    https://www.humanite.fr/berlin-1936-les-jeux-de-la-honte-613465


    votre commentaire
  • Cette France qui a déjà gagné.

    La Finale de la Coupe du Monde ne se déroulera que dimanche, mais la France a déjà gagnée. 

    Attention, je ne parle pas de celle du football, en tout cas pas encore.

    La France victorieuse est celle d'un peuple qui a l'occasion de se réunir pour faire la fête , d'oublier momentanément les événements terribles de ces dernières années . 

    Cette France cherche à remonter le temps, elle fait tout pour se retrouver 20 ans en arrière .

    En effet, qu'il est beau de la voir de nouveau si joyeuse 20 ans après le titre de 1998.

    Et puis il y a ceux qui n'ont pas connus cette époque.

    Qu'il est rafraichissant de voir cette jeunesse française dans les rues de Paris, ces jeunes filles qui se paignent les jouent de bleu-blanc-rouge. 

    Pour cette France, cette Coupe du Monde est une parenthèse enchantée de leur existence. Nous sommes en période de vacances, il fait beau, on se prépare bien longtemps avant le match. On ne veut pas rater la moindre seconde .

    On sent chez eux un besoin de se réunir pour un événement positif. Ils ont déjà compris que ces moments sont très rare dans une vie,alors ils font ce qu'il faut pour le vivre intensément .

    Bravo à eux de savoir vivre l'instant présent . 

    Ils se moquent bien de ceux qui parlent de pain et de jeux .Ils tiennent avant tout à profiter de ces moments intenses ou la France la plus populaire retrouve son amour d'elle même.

    Et si demain ils ont l'envie  de manifester parcequ'ils se sentent laisés ils seront les premiers dans la rue. On peut aimer le foot,faire la fête, mais aussi ne pas être dupes et savoir se servir de son cerveau .

    En attendant, qu'il est beau de voir la France s'aimer, être fière de son drapeau, être de bonne humeur, être joyeuse.

    Qui peut avoir envie de se priver de tels moments?

    C'est si rare.


    votre commentaire
  • L'art est présent dans le football.

    Ceux qui n'aiment pas le football disent souvent qu'il a remplacé la guerre.

    Si c'était le cas, on devrait s'en féliciter. En effet, entre 1939 et 1945, la seconde guerre mondiale a fait plus de 60 millions de morts. Si je ne m'abuse, le football qui doit avoir 150 ans d'existence, en a fait un peu moins.

    Bien évidemment cette petit dose d'ironie n'est pas du meilleur gout. Mais que répondre face à de telles absurdités?

    Le football n'est excercé que par des crétins milliardaires pour des crétins prolétaires.

    Voici en quelque sorte le discours souvent bien réducteur de ceux qui n'aiment pas ce sort, et qui a aucun moment ne cherchent à comprendre pourquoi il rencontre un tel succès depuis si longtemps, et quel rôle il joue réellement dans notre société.

    Albert Camus disait :« Vraiment le peu de morale que je sais, je l’ai appris sur les terrains de football et les scènes de théâtre qui resteront mes vraies universités. » « J’appris tout de suite qu’une balle ne vous arrivait jamais du côté où l’on croyait. Ça m’a servi dans l’existence et surtout dans la métropole où l’on n’est pas franc du collier. »

    L'écrivain était resté très attaché au milieu populaire d'ou il venait tout en se sentant en décalage constant avec le monde intellectuel et les salons parisiens sensés être son nouveau monde .

    Bien sur, ceux qui n'ont jamais fait l'effort de s’intéresser au football, tout en le critiquant à la moindre occasion, sont bien incapables de comprendre les propos du Prix Nobel de littérature.

    Si on regarde ce sport avec un certain recul, il parait évident qu'il faut posséder de grandes qualités pour jouer à un haut niveau.

    Le football est un véritable art. Un art fait de la créativité des joueurs bien sur,mais aussi de leur technique, du dosage de la passe, du contrôle, du tacle défensif.

    Voici ce que j'ai trouvé dans un article "ce sport est basé sur une chose commun à l’art : réussir à transposer une idée, une pensée en acte concret grâce à une certaine technique précise.La passe au bon moment, la passe dans l’intervalle, la passe en profondeur, la transversale, le centre au second poteau, le tacle glissé, le tir croisé, etc. Toutes ces réalisations ont trotté dans l’esprit, dans la pensée du joueur et se sont transformées en quelques secondes en acte concret et décisif grâce à une technique précise : l’intelligence de jeu, l’analyse de ce dernier, le dosage, l’effet, la puissance. Le tout avec le plus difficile des outils : le pied."

    Le football est un art, parceque l'artiste est celui qui doit toujours créer, avoir de l'inspiration. Et qui mieux qu'un footballeur qui est constemment à la recherche du geste parfait qui lui permettra de réussir une frappe ou une passe correspond à ce portrait.

    Et le football est aussi tactique. Le football ce n'est pas 22 types qui courent derrière un ballon, mais c'est avant-tout une science, une étude de l'adversaire, une mise en place de son équipe, une réflexion permanente, savoir s'adapter en cours de match lorsque les choses ne tournent pas comme nous le souhaitons.

    Comme dans tout art , il existe des maitres, des génies, des fous, des imposteurs, des tricheurs. Certains sont même tout cela à la fois.

    Maradona par exemple. En un seul match de Coupe du Monde, contre l'Angleterre en 1/4 de finale de la Coupe du Monde au Mexique en 1986, il va nous démontrer qu'il pouvait tout faire, le pire et le GENIAL.

    Tout d'abord, le pire, avec ce qu'il appelera "La main de Dieu".

    Et 4 minutes plus tard il va marquer l'un des plus beaux buts de tous les temps.

    Dans le même registre Zidane osera une Panenka sur son penalty en finale de la Coupe du Monde, avant de  se faire expulser pour la fin de sa carrière. Là encore, un double événement extraordinaire pour un autre grand artiste du ballon rond.

    Les footballeurs sont-ils des artistes?

    On en a déjà eu un appercu avec le but de Maradona. 

    En voici d'autres.


    votre commentaire
  • En un match de Coupe du Monde Mbappé a déjà fait plus que Ronado et Messi .

    Le premier tour du Mondial est toujours un écrémage parfois laborieux à regarder. 

    Quelques bons matchs bien sur, des équipes qui montrent de grandes qualités, et d'autres, comme les champions du monde allemands, qui déçoivent fortement.

    Un premier tour de moyenne facture à mon gout, moins bon que lors du mondial brésilien de 2014. Qu'allait-t-il se passer par la suite?

    Avec les 1/8ème de finale de la Coupe du Monde on espérait le véritable lancement de la compétition .

    Et le moins que l'on puisse dire, c'est que dès le premier match,avec ce France-Argentine ahurissant, nous n'avons pas été déçus.

    Après le match , on cherchait depuis quand nous n'avions pas vibré autant depuis un match des bleus. Le renversement de situation nous fait penser au France-Espagne de 2006.

    Bien sur nous n'avions pas une grande équipe d'Argentine en face. Mais sortir Messi et sa sélection après un tel scénario change les choses.

    De nombreux buts, parfois magnifiques, des renversements de situation, de la tension, de l'émotion.

    Oui c'est cela le sport et le football en particulier. On passe de la joie à la déception, puis on reprend espoir, on se dit que c'est fait, et puis un dernier but de l'adversaire nous fait douter,  et enfin la délivrance, le bonheur de la qualification .

    Ici pas de scénario écrit d'avance, les acteurs ont du talent mais ils doivent aussi savoir improviser. C'est ce qui fait la différence entre eux.

    On peut faire référence bien sur au but de Benjamin Pavard. Au niveau de l'alliance du talent et de l'improvisation, ce but en est la parfaite synhèse.

    Mais hier, bien sur, à ce petit jeu, s'il y en a un qui a été très grand, c'est Killian Mbappé.

    Avouons-le, il a réussi hier un match stratosphérique. Le meilleur match de sa carrière, et il le sort lors d'un match de Coupe du Monde à élimination directe. La marque des très très grands.

    Des accélérations fulgurantes à de nombreuses reprises, 2 buts et un penalty provoqué.

    Après Pelé, Mbappé est le joueur le plus jeune à avoir marqué plus d'un but lors d'un match de Coupe du Monde. Voici d'ailleurs la réaction du plus grand joueur de tous les temps après le match, avec une petite d'ose d'humour. «Félicitations Kylian Mbappé, deux buts dans une Coupe du monde si jeune te place en bonne compagnie. Bonne chance pour tes autres matchs. Sauf contre le Brésil».

    En comparaison, Ronaldo et Messi, n'ont jamais réussi cela en Coupe du Monde; c'est ce que je leur reproche depuis toujours . C'est pour cela qu'ils ne seront jamais au niveau des Pelé, Cruijff, Maradona, Zidane, ou encore Ronaldo (le brésilien).

    Voici, preuves à l'appui, l'argumentation qui démontre que Ronaldo, qui a toujours été très médiocre en Coupe du Monde, ne peut être associé aux grands cités ci-dessus.

    En 2006 la sélection , dont les leader sont Figo, Déco ou Maniche, fait un excellent parcours puisqu'elle n'est éliminée qu'en demi-finale par la France de Zidane. Mais il faut souligner que le jeune Ronaldo est peu efficace lors de ce tournoi puisqu'il ne marque qu'un seul but sur pénalty en phase de poule, et face à l'Iran. Rien de très glorieux.

    La suite l'est encore moins. En 2010 et en 2018 c'est l'élimination en 1/8ème de finale, et en 2014, le Portugal ne passe même pas le premier tour. 

    Voilà un petit récapitulatif qui démontre les limites de Ronaldo lors des grands évènements, et qui démontre que ce joueur ne peut pas être considéré comme le plus grand footballeur de tous les temps. Il en est même très loin.

    Mais revenons sur notre sélection. Lors de ce Mondial 2018, c'est les bleus contre l'Amérique du Sud.

    Après le Pérou en phase de poules, l'Argentine en 1/8ème, voici l'Uruguay en 1/4.

    On a vu hier soir un grand Cavani sortir le Portugal de Ronaldo. On sait déjà que le match contre les double-champions du Monde de 1930 et 1950 sera très difficile.

    L'Uruguay c'est une défense de fer emmenée par son capitaine Diego Godín, probablement l'un des meilleurs défenseurs centraux mondiaux avec l'espagnol Ramos.

    Devant, le duo Cavani-Suarez c'est du très lourd, même si le second n'a pas l'air dans la forme de sa vie, contrairement au joueur du P.S.G.

    Mais ce dernier s'étant blessé hier soir, il sera peut-être absent vendredi prochain. 

    On peut l'espérer, mais avant-tout le regretter, d'autant plus que l'homme est remarquable. Et pour avoir de grands matchs, il faut des équipes avec toutes leurs forces.

    P.S

    Je viens de me rendre compte que les 2 attaquants du P.S.G, Mbappé et Cavani, ont sorti Messi et Ronaldo, les deux plus grands footballeurs de cette dernière décennie, qui sont aussi les 2 stars de la Ligua.

    Quelques réactions de la presse étrangère:

    La Süddeutsche Zeitung (SZ), en Allemagne, titre, en français : « Liberté, Égalité, Mbappé. »

    Le quotidien espagnol La Vanguardia « L’ailier français n’est en vie que depuis à peine 19 ans, mais ces 19 années ont été suffisantes pour éblouir la Russie avec l’un des plus grands spectacles de football dont on puisse se souvenir », 

    The Daily Telegraph pense ainsi « avoir retrouvé l’équipe de France que l’on espérait depuis si longtemps : la France de la jeunesse, de l’énergie et de l’aventure ; la France qui a cinq ans de moyenne d’âge de moins que ses adversaires ; la France de Kylian Mbappé. »


    votre commentaire